PRIX DU ROMAN DES ÉTUDIANTS

Devenez juré du Prix du Roman des étudiants
France Culture -Télérama 2017!

« Faire découvrir la littérature d’aujourd’hui aux jeunes d’aujourd’hui » : tel est l’objectif de ce jeune prix lancé il y a 4 ans par France Culture et Télérama, Le Prix du Roman des étudiants France Culture–Télérama, avec le soutien du Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’innovation.
Pour cette cinquième édition, le prix installé au sein de la grande rentrée littéraire de septembre, continue de récompenser un roman écrit en langue française et paru l’année en cours.
Les étudiants, sélectionnés dans toute la France, éliront mi-janvier le lauréat de cette 5e édition, parmi une sélection de 5 romans choisis par les rédactions de France Culture et Télérama. Qui succèdera à Maylis de Kérangal, Eric Reinhardt, Olivier Bourdeaut, et Gaël Faye ?

FESTIVAL DE LOIRE

Vendredi 22 septembre à partir de 18h30
Le festival de Loire et Corsaire Editions passent par Les Temps Modernes:

Pascal Grand 
signera
De sucre et de sang
roman dont l'intrigue, historique et policière, nous emmène en 1785 à Orléans : Rue de Recouvrance, la Tour Neuve, le Campo Santo, la rue des Cures:  Antoine Léonard Toussaint, chirurgien et légiste avant l’heure, enquête dans la société orléanaise d’alors, des raffineries de sucre et vinaigreries aux viviers des ports de Loire, pour résoudre une série de meurtres mystérieux.

Pascal Grand est cadre dans l'Éducation Nationale.Il a longtemps habité Orléans et vit maintenant à Lyon. De sucre et de sang est la première aventure d'Antoine Léonard Toussaint,  que l'on retrouvera pour d'autres aventures dans cette même collection du "pavillon noir'".

RENTRÉE LITTERAIRE


Mercredi 27 septembre à 18h30
Antoine Volodine
présentera
Black Village
que vient de publier
Lutz Bassmann
aux éditions Verdier



« Un moment, pour nous, cela pouvait représenter plusieurs minutes, ou quelques semaines, ou encore nettement plus. »

Tassili, Goodmann et Myriam. Deux hommes et une femme en guenilles, anciens poètes, anciens membres du service Action qui se connaissent à peine. Ils cheminent dans l’obscurité qui suit leur décès. La route est interminable et monotone. Ils doivent apprendre à marcher ensemble dans ce monde sans lumière où ils affrontent non seulement les ténèbres, mais aussi des bizarreries du temps, car celui-ci ne s’écoule pas de façon familière. Il s’étire ou se rétrécit, mais surtout il s’interrompt, il « n’aboutit pas ». Pour essayer de poser des repères dans la durée de leur voyage, ils se racontent des histoires.

Antoine Volodine, Lutz Bassmann, Manuela Draeger, Elli Kronauer: c'est, entre autres, sous ces noms que se publie depuis les années 90 la trentaine de livres qui invente et déploie l'univers et la construction romanesque du post-exotisme.

JOURNÉE MONDIALE DE LA TRADUCTION

Le 30 septembre, jour de la Saint-Jérôme, c’est 
la journée mondiale de la traduction
L’occasion de découvrir et d’honorer cette discipline de fidélité, de transmission, mais aussi d’ouverture et de création, une médiation incontournable pour accéder à la bibliothèque universelle.
Samedi 30 septembre à partir de 15h 
Nous vous invitons donc à venir rencontrer quelques professionnels de la traduction, traducteurs littéraires et techniques, qui lèveront le voile sur leurs pratiques. Cet après‑midi est conçu et organisé en partenariat avec Aprotrad, association professionnelle des métiers de la traduction:


De quelques idées reçues sur le métier de traducteur – par Nelly Aubaud-Davies, Hélène Piantone et Audrey Prost, membres d’Aprotrad et toutes trois traductrices de l’anglais.


Traduire la littérature – avec Carine Chichereau, traductrice de l’anglais depuis les années 1990, auteur de plus d’une cinquantaine de traductions : c’est grâce à son travail que l’on a pu découvrir récemment Les furies de Lauren Groff, Certaines n’avaient jamais vu la mer de Julie Otsuka, mais aussi Jane Smiley, Joseph O’Connor, des classiques enfin comme Henry James, Henry Miller, Rudyard Kipling...



Et ailleurs, comment traduit-on le français ? – avec Rosemary Kneipp, anglophone d’origine australienne, Yoshiko Sato Humeau, Japonaise, Iana Fenina Chenesseau, Russe, et Abdelouahad Fikri, arabophone d’origine marocaine.



ATELIERS LACAN

 L'évènement Lacan: subversion des Discours
On doit toujours penser contre soi-même: ainsi Lacan, s'opposant à Kierkegaard, auteur du "Concept d'angoisse", déclarait: "Entre le concept et l'angoisse, il faut choisir". Mais il n'a, pas plus que Kierkegaard ,voulu, ni pu, choisir. Il n'a cessé au contraire d'inscrire la douleur d'exister, qui rassemble toute la clinique, dans des coordonnées théoriques où il ne pouvait échapper au débat avec les philosophes, aux prises, depuis toujours avec l'inquiétante étrangeté de l'expérience humaine. Entre le "Je pense" de Descartes, et le "Ca pense" de Freud, que s'est-il passé dans le champ de la culture, quelle relève apporte la Psychanalyse dans la tradition des Lumières?
C'est ce chemin que nous parcourons, d'année en année, lors de ces rendez-vous initiés et menés une fois par mois par Pauline Prost le samedi, de 10h30 à midi.  
Voici les premières dates de cette sixième saison :
samedi 14 octobre
samedi 18 novembre
samedi 9 décembre

FORTISSIMO

Abonnements Fortissimo





Pour s'abonner à la 17ème saison Fortissimo de concerts de musique de chambre, c'est aux Temps Modernes qu'il faut s'adresser: règlement par chèque ou espèces exclusivement, programme consultable ici en ligne, ou chez nous. Il reste encore quelques places pour cette très belle saison qui commence.