Mardi 10 avril à 18h
 au Bouillon/Centre culturel de l'université d'Orléans


Rencontre avec
Julia Kristeva

 présentée et animée par Yasmin Hoffmann
organisée par le service culturel de l'Université d'Orléans et la MEL


Julia Kristeva, née en Bulgarie, travaille et vit en France depuis 1966. Elle est écrivain, psychanalyste, professeur émérite à l’Université Paris 7 - Diderot et membre titulaire de la Société Psychanalytique de Paris. Docteur Honoris Causa de nombreuses universités aux États-Unis, au Canada et en Europe où elle enseigne régulièrement. Officier de la Légion d’Honneur, officier de l’Ordre du Mérite, première lauréate en décembre 2004 du Prix Holberg (créé par le gouvernement de Norvège pour remédier à l'absence des sciences humaines dans le palmarès du Nobel), elle a obtenu le Prix Hannah Arendt en décembre 2006 et le prix Vaclav Havel en 2008.
Julia Kristeva a participé à la revue d'avant-garde Tel Quel fondée par Philippe Sollers et collaboré dans ce groupe avec Michel Foucault, Roland Barthes, Jacques Derrida, Jean-Louis Baudry, Jean-Pierre Faye, Marcelin Pleynet, Jean Ricardou, Jacqueline Risset, Denis Roche, Umberto Eco, Pierre Rottenberg, Jean Thibaudeau et PhilippeSollers, dont elle deviendra l'épouse. Elle est l’auteur d’une trentaine d’ouvrages, parmi lesquels : La Révolution du langage poétique, Histoires d’amour, Pouvoirs de l'horreur (essai sur l'abjection), Soleil noir (dépression et mélancolie), Le Temps sensible (Proust et l’expérience littéraire), la trilogie Le Génie féminin : Hannah Arendt, Mélanie Klein et Colette, La Haine et le Pardon, Cet incroyable besoin de croire, ainsi que des romans dont Les Samouraïs, Meurtre à Byzance(2004) et le récit Thérèse mon amour. Son œuvre est entièrement traduite en anglais, et la plupart de ses livres sont disponibles dans les grandes langues du monde.

Gratuit, dans la limite des places disponibles.
Renseignements et réservations : 02 38 49 24 24